La bataille de la coulée Grou

On a  peu parlé dans nos livres d’histoire de la bataille de la Coulée Grou. Pourtant, plusieurs de nos aïeux parmi les pionniers de Montréal y ont participé et y ont trouvé la mort . Dans nos familles, tant du côté des Vaillancourt, des Lapierre que des Chartrand ou des Poitras, nous avons des ancêtres présents à Pointe-aux-Trembles lors de cet événement. Ils étaient tous agriculteurs.

Depuis la fondation de Ville-marie en 1642, les  habitants devaient faire face aux attaques répétées des  Iroquois. La prudence les obligeait à être toujours armés quand ils sortaient pour cultiver leurs champs.

En 1687, après une trêve d’une dizaine d’années, la guerre reprend. Pourquoi ? Le fait que l’intendant Champigny, sur les ordres du gouverneur Denonville, venait de faire  prisonniers une délégation de chefs indiens pour les envoyer aux galères en France[1], n’était peut-être pas étranger à cette reprise des hostilités.

Deux ans plus tard, dans la nuit du 4 au 5 août  1689 avait lieu le massacre de Lachine. Quelque 1500 guerriers attaquaient et  tuaient 24 colons et en capturaient plus de 60 autres. Les captifs ne seront jamais revus. Les habitants sont terrorisés.

Puis, le 9 août, à Pointe-aux-Trembles, les iroquois tuent Pierre Dagenais et Anne Brandon(nos ancêtre côté Vaillancourt et côté Lapierre). Le moulin de Rivière-des-Prairies est assiégé. Le 17 août suivant à Lachenaie est inhumé le corps d’une autre ancêtre côté Lapierre et côté Chartrand Marie Thérèse Hunault épouse de Guillaume Leclerc. Elle a été trouvée morte dans la grange après avoir été tuée par les Iroquois.

D’autres escarmouches aux conséquences dramatiques ont lieu à cette époque. En octobre, des Français font subir une défaite à un groupe de 22 Iroquois en canots sur le lac des Deux-Montagnes. En novembre, les Iroquois  massacrent des colons à Lachesnaye et sur l’île Jésus.

C’est dans ce climat de tension que va se dérouler, un an plus tard en 1690,  la bataille de la coulée Grou. L’historien Lionel Groulx, lui-même descendant de Jean Grou  raconte ainsi les faits :

«Un matin du 2 juillet une troupe de cent Indiens est signalée le long de la rivière des Prairies(…) Déjà les habitants accourent, la hache et le fusil à la main, chez Jean Grou qui a le fort sur sa terre, dans le bois, en arrière de sa coulée. Il y a là, ce matin de juillet, tous les hommes de la côte, et parmi eux, pour les commander, le sieur Colombet. Ils sont environ vingt-cinq(…) Sans perdre une minute, Colombet et les autres se portent sur le bord de la grève et tirent les premiers coups. Quatre canots ennemis chavirent dans le courant. Surpris, les Iroquois poussent vers la rive et mettent pied à terre. Alors un combat furieux s’engage, corps à corps, sous le bois, le long de la coulée.

Colombet essaie, mais en vain, de rallier ses hommes vers le fort. Les Français se battent en héros. Trente ennemis sont abattus; le reste prend la fuite. Les nôtres perdent quinze hommes dont cinq prisonniers, parmi lesquels Jean Grou. Le soir même, par peur des Iroquois, disent les vieux registres de la Pointe-aux-Trembles, l’on enterra sur place, près de la coulée de Jean Grou, les corps des Français tués. Quelques jours plus tard, en présence du Père Millet, Jean Grou et quatre de ses compagnons étaient brûlés chez les Onneyouts. »

Extrait du registre de Pointe-aux-Trembles de 1694

Voici la liste des combattants connus. Les noms qui figurent en couleur sont nos ancêtres Vaillancourt, Lapierre, ou Chartrand. En cliquant sur ces noms, vous aurez accès à la lignée qui mène jusqu’à nous.

Morts sur le champ:

1. De Colombet, commandant

2. Jean Jallot, chirurgien

3.Guillaume Richard dit Lafleur, capitaine de la milice de la Pointe-aux-

Trembles  (ancêtre côté Chartrand) 49 ans environ il avait 8 enfants.

4. Joseph Cartier dit Larose (ancêtre du côté Vaillancourt) 43 ans. Il a eu cinq enfants dont
deux étaient décédés en bas âge

5. Jean Beaudoin, fils (fils de Jean Beaudoin, ancêtre côté Chartrand et Poitras)

6. Pierre Masta,  (18 ans fils de  Mathurin Masta ancêtre du côté Lapierre). le plus jeune combattant connu de cette bataille.

7. Jean Delpué dit Parizot (ancêtre du côté Chartrand) 42 ans père d’une famille de huit enfants.

8. Nicolas Joly (ancêtre du côté Lapierre) 42 ans environ.Il laisse quatre enfants vivants.

9. Un engagé du Grand Beauchamp

10. Isaac, soldat

Faits prisonniers et brûlés:

11. Joseph de Montenon, sieur de la Rue

12. Jean Raynault dit Planchard (ancêtre du côté des Lapierre) 42 ans . 6 enfants vivants.

13.  Jean Grou (ancêtre du côté des Vaillancourt  Jean Grou et du côté des Lapierre Jean Grou) . 7 enfants vivants.

14. Paschange (Bertrand de Rennes)

15. Le Bohême (Gaspard Dargan)

Fait prisonnier puis relâché:

16. Pierre Payet dit Saint-Amour (ancêtre du côté Poitras). Âgé de 49 ans au moment de la bataille. Père de 8 enfants dont 7
vivants;  il fut emmené au pays des Onneious, puis relâché 3 ans plus tard, soit en 1693. Son fils Claude a été baptisé en 1691 comme enfant posthume, car on croyait son père mort chez les Iroquois. Après son retour, il eut 5 autres enfants

Blessé (peut-être):

17. Antoine Chaudillon, chirurgien

D’autres combattants ont participé à cette bataille, mais on n’a pu tous les identifier. François Fortin dit Plermel(ancêtre du côté des Lapierre) pourrait fort bien être un de ceux-là puisqu’il habitait cet endroit et qu’il est décédé en juillet 1690. L’acte de décès n’a pas été retrouvé.

Une plaque commémorative  a été posée sur les lieux de la bataille. Cette plaque qui a été volée il y a quelques années n’a pas encore été remplacée. La Société d’histoire de la Rivière des Prairies a adressé une demande à ce sujet auprès du Service canadien des parcs. On pouvait y lire l’inscription suivante :

plaque-texte (Copier)

 

Marie Vaillancourt


[1] JOLY, Jean, Le combat de la coulée Grou ; 300 ans déjà, Mémoires de la société de généalogie canadienne-française, Vol. 41, cahier 184, p107.

Mots-clefs : ,




22 commentaires de “La bataille de la coulée Grou”

  1. Amélie

    Très intéressant le récit de cette bataille. À part Lachine et la Coulée Grou d’autres batailles sont-elles célèbres? Ont-elles emporté d’autres ancêtres?

    Merci

  2. Marie

    Il y a eu des batailles célèbres comme celle du Long Sault avec Dollard Des Ormeaux, mais plusieurs d’habitants sont morts ou ont été faits prisonniers lors d’escarmouches moins célèbres. On pourrait faire une liste assez longue de ceux qui, parmi nos propres ancêtres, ont été victimes de cette guerre contre les Iroquois. La menace d’attaques iroquoises était omniprésente à certaines périodes.

  3. Lucie

    J’habite à deux pas de la coulée Grou.
    Quand on pense que tant de choses se sont passées si près.
    C’est impressionnant.

  4. Marie-Claire

    La bataille de la coulée Grou comprend plusieurs de mes ancêtres. C’est de l’information que je trouve pertinente. Merci beaucoup de l’info ainsi que la recherche que vous faites.

    mcp

  5. REINE RICHARD

    Je viens de découvrir ce document , et ca fait drole de visionner ca dans notre tete .car je suis une descendante
    de GUILLAUME et que dans la meme journé je decouvre que l’ancetre du patron de mon mari ,Pierre Parenteau dit Lafontaine est mort lui aussi dans cette guerre ,

  6. REINE RICHARD

    Je viens de découvrir que ,Paul Parenteau n’est pas mort a cette guerre.

  7. Henry Boucher

    En réponse à Amélie , il y a la bataille de Laprairie en 1691 http://www.histoirequebec.qc.ca/Boutique/ehq43.htm

    et diverses attaques Agnier ( Iroquoise ) en Montérigie
    http://societehistoireChambly.org/services/html/chambly1681.html#bandes

  8. Histoire de ”La bataille de la coulée Grou” | Famille Arbour

    [...] de faire  prisonniers une délégation de chefs indiens pour les envoyer aux galères en France[1], n’était peut-être pas étranger à cette reprise des [...]

  9. cécile dagenais

    mon encetre est pierre dagenais et lire sa me fais bien de la penne merci

  10. Patrick Blanchard

    Je suis un descendant direct de Jean Raynault dit Planchard (Blanchard). Je peux vous affirmer que j’ai vu plusieurs versions sur le contenu de la bataille de la coulée Grou. Il y a tellement d’erreurs sur l’internet. La meilleur version est celle racontée dans le registre. De plus, le monument érigé pour la bataille a été rénové. Il serait agréable de mettre en évidence cette dernière photo pour la mettre à jour. P.S. Je suis fier de mon ancêtre. Par son sacrifice et sa bravoure, grâce à lui; j’existe.

  11. Luc Blanchard

    Je suis descendant direct de Jean Raynault dit Planchard. Je suis bien heureux d’apprendre que le monument a été rénové. J’ai l’intention de le visiter prochainement.

  12. Luc Blanchard

    Je viens de lire l’inscription sur la plaque commérative de la bataille. La bataille est rebaptisé la bataille de Rivière-Des-Prairies. Je trouve malheureureux que l’inscription fasse référence aux nombres de colons tués et faits prisoniers sans préciser que des 6 prisonniers 4 seront brulés vifs (dont mon ancêtre Jean Raynault di Planchard)

  13. Jean Grou

    Malheureusement, la plaque monument a été supprimé. Le monument lui-même reste debout. Il peut être trouvé ici: goo.gl/maps/i7qDL

    Wikipedia a un bon résumé de la bataille de Coulee Grou, à la fois en anglais et en français

  14. Marie

    En juillet dernier Patrick Blanchard m’a écrit que le monument a été rénové. Cette photo dans Google doit être plus ancienne. Malheureusement, je ne suis pas encore allée sur le site pour prendre une photo. J’y y compte bien.

  15. Eric

    Je suis un descendant de Jean Raynault et de Guillaume Richard. J’ai été me promener cet été à la coulée Grou. C’est un très bel endroit. On se croirait à la campagne… en ville. J’essayais de revivre en tête les images de cette bataille. J’adore me promener dans ce coin du parc de la pointe-aux-prairies qui est le plus bel endroit de Montréal à mon avis.

  16. Jean st-amour

    Bonjour,je suis un fier descendant de pierre payet st-amour qui a combattu et été fait prisonnier durant cette bataille. Y a t il une adresse relié à ce parc afin que je puisse aller visiter ce monument relié à mon ancêtre. Merci

  17. Christian Dalpé

    Je suis en ligné directe avec Jean Dalpué dit Parizot. je faisait des recherche généalogiques et j’ai trouvé votre site.
    J’avais su que mon ancêtre avais péri aux mains des Iroquois
    à la bataille de la coulée Grou. Merci pour tous les détais et informations.

  18. Pascale Dalpé

    Je suis descendante de Jean Delpue dit Pariseau, Jean Raynauld, Guillaume Richard ainsi que de Urbain Tessier. Je suis certaine qu’une grande partie des ces fondateurs de Montréal sont les ancêtres directs ou indirects de beaucoup de Québecois et j’espère que tous ceux qui pourront lire le combat de la Coulée Grou, même s’ils n’ont pas descendance direct avec les noms des miliciens de Montréal sauront reconnaître que c’est l’histoire de tous les Québécois qui ont fait du Québec ce qu’il est aujourd’hui.
    Merci d’avoir pris la peine de bien décrire et le combat de la Coulée Grou mais aussi les difficultés de l’époque rencontré par les colonisateurs de notre beau pays.

  19. jean-claude dalpé

    moi aussi je suis descendant direct jean delpue dit pariseau,sur mon arbre je suis 10 ieme arriere petit fils de mon valeureux ancetre

  20. David Turcot

    Bonjour,
    je suis enseignant au secondaire en histoire et de surcroît je suis un petit gars de Pointes-aux-Trembles. Je trouve bien triste de voir un événement comme celui-ci relégué aux oubliettes (avec la plaque commémorative qui brille par son absence depuis près de 10ans!). Quelqu’un pourrait me dire qui s’occupe de ce site patrimonial? Il serait temps de secouer les puces à qui de droit non? Je croît que mes élèves apprécieraient de savoir que leurs ancêtres n’ont pas seulement construit qu’un moulin dans notre patelin ;)

  21. Jean-Marc St-Jean

    Bonjour,
    Je suis membre de la Société Historique de Rivière-des-Prairies et je vous annonce que suite à notre demande et grâce à l’intervention de la députée Mme. Pauline Ayala, le monument de la coulée Grou a été restauré en septembre 2013.

    Vous pouvez maintenant le visiter avec sa toute nouvelle plaque.

  22. Daniel Joly

    Bonjour, je suis un descendant direct de Nicolas Jolly.Je suis heureux d’apprendre que le monument a été restauré grâce à votre demande. J’ai visité cet endroit il y a une dizaine d’années et c’était assez émouvant de fouler le sol où nos aïeux ont sacrifié leurs vies pour leurs familles, leurs descendances. Merci de perpétuer le souvenir pour nos générations à venir. Merci aussi aux auteurs de cette page qui permet d’établir un lien entre de nombreuses familles.


Laisser une réponse