Archive pour la catégorie ‘Mariage avec les Amérindiennes’

Des interprètes dits truchements


Difficile de concevoir un blogue sur nos ancêtres sans parler des plus valeureux d’entre eux, ces intrépides aventuriers qu’étaient les coureurs des bois. Au péril de leur vie, ils ont parcouru le pays en canot et ils ont appris les langues amérindiennes.Certains ont été appelés à  jouer un rôle d’interprètes  ou de  «truchements», comme on […]




Marguerite Pigarouiche ancêtre amérindienne et son père présumé le sorcier Pigarouiche


Marguerite Pigarouiche [1]ou Marie Françoise Pigarouiche[2] , notre ancêtre amérindienne du côté des Vaillancourt était une Algonquine. Elle a épousé vers 1671 un soldat du régiment de Carignan compagnie de La Fouille, Pierre Lamoureux dit Saint-Germain.

Marguerite Pigarouiche serait née vers 1647. Elle a pu connaître son époux dans la région du Témiscamingue à l’île aux Allumettes où vivaient plusieurs groupes algonquins. Son mari, devenu coureur des bois, a fréquenté cette région. Le couple pourrait aussi s’être rencontré dans la région de Trois-Rivières où les bandes algonquines avaient l’habitude de se rendre régulièrement pour la chasse, la pêche et la traite avec les Blancs. Les Jésuites y avaient fondé une mission qu’on appelait à l’époque une réduction dans le but de convertir les Sauvages. Enfin, troisième possibilité, ils ont pu faire connaissance à Montréal où des Algonquins faisaient la traite des fourrures.